ALERTE CORONAVIRUS - COVID 19

Restez informés de vos droits syndicaux pendant la période de confinement

Documents d'informations syndicales relatifs au Covid-19

Dernières actualités


Le Comité Technique s'est tenu exceptionnellement par visio-conférence ce jeudi 2 avril 2020, au regard des circonstances liées à la crise sanitaire du Covid-19.

Principaux points abordés et interventions de la FSU :

  • Point sur les agents en télétravail, en présentiel sur site ou en Autorisation spéciale d'Absence.
  • Situation concernant les droits à congés durant la période de confinement et au-delà.
  • maintien des rémunérations de l'ensemble des agents.
  • Continuité pédagogique
  • Calendrier de mise en place de la nouvelle offre de formations.

Nous invitons les agents ayant des questions concernant leurs droits à congés ou leur situation réglementaire actuelle (ASA, télétravail, présentiel, continuité pédagogique, etc.) à nous contacter.

Lire le compte-rendu du CT

Malgré la crise sanitaire grave liée au coronavirus qui frappe le pays, le SNASUB-FSU et ses représentant.es vous accompagnent tout au long du processus de votre demande de mutation interacadémique.

Pour les collègues attaché-es d'administration (AAE) et secrétaires administratifs (SAENES)

Depuis ce jeudi 19 mars 2020, les collègues SAENES et AAE ayant saisi et confirmé leur demande de mutation interacadémique pour la rentrée prochaine peuvent consulter sur AMIA les caractéristiques retenues par la DGRH, notamment les critères de priorités légales et les éléments d'ancienneté.

Si vous avez formulé une demande de mutation, vous avez la possibilité de faire corriger d'éventuelles erreurs commises dans la prise en compte de votre situation jusqu'au jeudi 26 mars inclus.

Ces demandes de correction seront examinées par la DGRH jusqu'au 2 avril.

Le résultat de votre demande de mutation sera connu le vendredi 10 avril prochain.

Pour toute question ou demande de renseignement :

1- Téléchargez notre dossier spécial "Mutations inter 2020" ;

2- Contactez nos commissaires paritaires nationaux : coordonnées en page 2 du dossier susnommé ;

3- Adressez-nous votre fiche de suivi syndical

(pour la fiche de suivi syndicale concernant les mutations sur postes profilés, cliquez ici).

Pour les collègues adjoint-es administratif-ves (ADJAENES) :

La préinscription se terminait le jeudi 19 mars 2020.

Si vous avez rencontré des difficultés pour formuler votre demande sur AMIA, rapprochez-vous sans délai des représentant-es du SNASUB-FSU (coordonnées en page 2 du dossier spécial 'Mutations inter 2020") : nous interviendrons rapidement autant que nécessaire !

Dans tous les cas, adressez-nous votre fiche de suivi syndical.

Et rendez-vous pour la prochaine phase, pour les mouvements intra-académiques des académies demandées : n'hésitez pas à contacter nos équipes syndicales dans les académies.

Alors que le gouvernement vient de proclamer l'état d'urgence sanitaire, texte qui, au nom du combat contre le virus, s'attaque à des acquis sociaux essentiels (temps de travail, droit aux congés,...), 18 responsables d'organisations syndicales et associatives, dont Benoit Teste, Secrétaire Général de la FSU, ont publié sur france-info une tribune tribune collective sur les urgences sanitaires, sociales et écologiques, intitulée : Plus jamais ça ! Préparons le 'jour d'après" pour un futur écologique, féministe et social.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/tribune-plus-jamais-ca-18responsables-d-organisations-syndicales-associatives-et-environnementales-appellent-a-preparer-le-jour-dapres_3886345.html

Cette note de la DGAFP publiée le 26 mars 2020, met en lumière la réalité de la politique salariale pour la Fonction Publique du gouvernement (décalage de PPCR + gel de la valeur du point d'indice + rétablissement du jour de carence) :

En 2018, le salaire net moyen dans la fonction publique baisse de 1,0 % en euros constants

Pour mémoire, la communication publique du gouvernement à l'époque de la prise de ces mesures était d'être de faire une politique de soutien du pouvoir d'achat... Ces statistiques valident les expressions et revendications syndicales que nous avons portées sans relâche.

Rapport_Salaires-FP-2018

Consultez notre dossier sur le covid-19

Pour endiguer l'épidémie de COVID-19 qui se répand dans le pays, la meilleure protection réside dans ce que les scientifiques appellent la "distanciation sociale" et dans les mesures et gestes barrières !

Le développement de l'épidémie s'accélère !

L'heure est à la solidarité et à la mise en protection !

Assez de confusion !

Ces 5 derniers jours, la crise sanitaire créée par le coronavirus s'est aggravée et la France a basculé dans une situation inédite !

La fermeture au public des écoles, des collèges, des lycées, des universités, des bibliothèques, des services doit aussi aboutir à des fonctionnements à effectifs les plus restreints possibles pour assurer la continuité de service nécessaire, rien de plus !

C'est simplement une question d'organisation pratique de la "distanciation sociale", incontournable pour faire reculer l'épidémie. C'est simplement le devoir de protection des personnels !

  • Ce qui peut être organisé en télétravail doit l'être sans délai.
  • Ce qui ne peut pas doit être réduit au strict nécessaire.
  • Les collègues en autorisation spéciale d'absence pour garde d'enfants ne peuvent être sommés d'avoir en plus à organiser un télétravail.

L'intérêt général dicte donc de demander aux personnels dont la présence n'est pas requise pour des tâches immédiates et de première nécessité pour la continuité du service de rester chez eux !

Il s'agit là aussi d'un acte pratique de solidarité que de se protéger soi pour protéger les autres.

Pour les personnels dont la présence physique est requise sur le lieu de travail pour assurer la continuité de service minimale et nécessaire, il est impératif qu'ils bénéficient des conditions de protection et d'hygiène renforcées nécessaires (distances suffisantes entre les postes de travail, nécessaire de nettoyage des postes et outils de travail, gants, masques, gel hydroalcooliques, etc...)

Le SNASUB-FSU demande que les situations financières et sociales des personnels soient préservées tout le temps de l'épidémie et des mesures de confinement qui viennent d'être annoncées : pas de jour de carence appliqué en cas de maladie, pas de retenue sur salaire de quelque nature que ce soit, pas d'interruption, de non-renouvellement ou de fin de contrat pour les personnels non-titulaires...

La communication ministérielle a semé la confusion entre jeudi et dimanche après-midi. Le résultat est que ce lundi matin, services et établissements ont dû rattraper ce temps perdu en impréparation et en cafouillage !

Assez tergiversé !

Tout ce qui est hasardeux doit être stoppé sans délai ! Les effectifs doivent être réduits au juste nécessaire pour assurer la continuité immédiate de service et les missions soutenant l'investissement des personnels soignants ou la recherche sur le coronavirus.

  • En cas de difficulté à faire valoir votre droit à vous protéger pour protéger les autres,
  • en cas d'exigence zélée vous demandant de vous déplacer pour venir au travail sans motif immédiat de continuité du service,
  • en cas de situation de travail ne respectant pas les conditions d'hygiène et de sécurité nécessaire,

prenez contact avec les représentant-es du SNASUB-FSU de votre section académique ou d'établissement, ou adressez un courrier électronique à : snasub.fsu@snasub.fr

Consultez notre dossier sur le covid-19

Sur le site du gouvernement est indiqué:

"17 mars 2020

Depuis janvier 2020, une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée depuis la Chine. Retrouvez toutes les réponses officielles aux questions que vous vous posez sur ce qu’est le Coronavirus COVID-19 et les recommandations pour votre santé sur la plateforme : gouvernement.fr/info-coronavirus

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum.

Des dérogations sur attestation seront possible dans le cadre de :

  • déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail (sur justificatif permanent) ou déplacements professionnels ne pouvant être différés ;
  • déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés (liste sur gouvernement.fr) ;
  • déplacements pour motif de santé ;
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants ;
  • déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

L'attestation de déplacement dérogatoire est téléchargeable ou peut être rédigée sur papier libre"

https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-derogatoire

Le site de BFMTV indique: "Les Français sont finalement invités à dater puis signer le document. En ce qui concerne les contrevenants, le ministre de l'Intérieur a indiqué qu'ils s'exposaient sous peu à une contravention de 135 euros. À l'heure actuelle, elle est de 38 euros."

https://www.bfmtv.com/societe/coronavirus-voici-l-attestation-que-vous-devez-telecharger-pour-vous-deplacer-durant-le-confinement-1876207.html

Télécharger le modèle d'attesation de déplacement dérogatoire